BLONDIE AUX HARICOTS BLANCS, CHOCOLAT BLANC ET FRUITS ROUGES

Actu du 24 janvier 2016

IMG_1390

Incroyable mais vrai, les légumineuses permettent de cuisiner d’incroyables desserts, notamment des gâteaux au moelleux parfait.

Parmi eux… le Blondie aux haricots blancs, chocolat blanc et fruits rouges.

Ingrédients

Pour une dizaine de parts
– 250g de haricots blancs cuits et égouttés (si possible avec leur jus))
– 150g de fruits rouges
– 2 œufs
– 120g de sucre de canne blond
– 60g de farine
– 70g de beurre
– 70g de chocolat blanc

Recette

1- Je préchauffe mon four à 170°C (th 5-6). Je verse les haricots dans le bol de mon mixeur et les réduis en une purée fine et mousseuse (au besoin, j’ajoute un peu de jus de cuisson ou un filet d’eau).
2- Je fouette les œufs et les sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volumes (personnellement je triche : j’utilise mon batteur à œufs). J’ajoute peu à peu la purée de haricots blancs puis la farine tout en mélangeant délicatement. Je fais fondre le beurre à feu doux puis l’incorpore à la pâte. A l’aide d’un bon couteau je concasse grossièrement le chocolat blanc puis l’ajoute au mélange. J’ajoute également les fruits rouges.
3- Je verse la pâte dans un moule carré tapissé de papier sulfurisé et je fais cuire… 25 à 30 minutes.

Bon à savoir

  • En hiver, vous pouvez remplacer les fruits rouges par d’autres fruits : des baies de goji, des cranberries séchées, des fruits secs concassées (noix, noisettes, amandes, pistaches, noix de pécan), des bananes séchées ou tout simplement… rien. Nature, ce blondie haricot-choco est délicieux aussi.
  • Pour une belle purée de haricots blancs mousseuse, n’hésitez pas à garder le jus de cuisson de vos haricots blancs pour l’ajouter en filet pendant le mixage. Vous obtiendrez une purée d’un blanc immaculée incroyablement légère (si si!!!)
  • Ce blondie est tirée du très bon livre Desserts aux légumes (édition Larousse)
  • J’en profite pour rendre hommage à une légumineuse encore bien ancrée dans les traditions des terroirs français : le haricot blanc. Chez nous, c’est le Lingot du Nord originaire de Merville qui fait l’objet d’une appellation d’origine contrôlée, appellation à laquelle il doit le maintien de sa culture dans la région. C’est dommage car malgré un processus de culture relativement long et exigeant, le « Lingot du Nord » a des atouts de taille : une texture tendre, fondante en bouche, une bonne tenue à la cuisson et une saveur aux notes de… châtaigne ! Pour « mieux comprendre » :
    http://www.lindicateurdesflandres.fr/…/andre-charles-produc…
    http://www.qualimentaire.fr/produits/le-lingot-du-nord/