Les marges exorbitantes de la Grande Distribution sur les produits Bio

Actu du 6 septembre 2017

 

Le saviez vous : près de 50% des ventes de produits Bio ont lieu en Grandes Surfaces. Ces mêmes grandes surfaces qui imposent leurs prix d’achat aux producteurs et se contentent, par opportunisme mercantile, de s’engouffrer dans un marché en plein essor quitte à le priver de son âme militante.

La vraie Bio pour moi (celle née dans les années 60s de la réunion de consommateurs et de producteurs constatant les dérives de l’agroindustrie)

  • la solidarité avec les producteurs (qui, concrètement, se traduit par une adaptation à leurs coûts de production et aux fluctuations de leurs volumes via des prix encadrés, fixés avec eux),
  • privilégier le local (qui réduit l’impact environnemental du transport et soutient les emplois locaux)
  • soutenir l’agriculture paysanne, des fermes à taille humaine, le lien à la terre, le respect du vivant, la diversité des espèces végétales et animales, la protection des savoirs faire et des terroirs…

L’UFC Que choisir a mené l’enquête dans la Grande Distribution. Résultat? Les marges réalisées sur le bio par ces grandes enseignes sont deux fois plus importantes que celles réalisées sur le conventionnel! Un vrai scandale qui montrent comment la GMS alimente l’idée selon laquelle le Bio est hors de prix… et le discrédite durablement.

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/bio-quand-la-grande-distribution-se-sucre_2347769.html

Une autre Bio est possible! Et existe! A bons entendeurs…